26 juin 2006

Analphabètes diplômés


" L’affaire Sokal - Bricmont " commençait avec la publication postérieure de leur ouvrage "Impostures intellectuelles" dénonçant l’ensemble du courant post-moderniste. le postmodernisme transforme l’université en instrument de crétinisation de masse où les étudiants " apprennent à répéter et à élaborer des discours auxquels ils ne comprennent pas grand-chose. Ils peuvent même faire carrière à l’université en devenant experts dans l’art de manipuler un jargon érudit " .

Ce " postmodernisme " consiste à tout relativiser, à tout mettre sur un pied d’égalité au nom de la liberté de penser. Une pensée qui a perdu son caractère critique: la liberté de dire n’importe quoi est mieux défendue que celle de dire que tel ou tel propos dit n’importe quoi.

Aucun commentaire: