19 avril 2008

Nicolas Sarkozy, Mai 68 ,"la crise morale"


Pour Sarkozy, Mai 68 est responsable de tout : du dénigrement de l'identité, du communautarisme, de la faillite de l'école, du cynisme des capitalistes et même des parachutes dorés ! De la campagne qui s'achève, Sarkozy dit carrément : «Ce fut une campagne aux prises avec une crise morale comme la France n'en a peut-être jamais connu, sauf peut-être au temps de Jeanne d'Arc.»
«Les héritiers de Mai 68 avaient imposé l'idée que tout se valait, qu'il n'y avait donc désormais aucune différence entre le bien et le mal, aucune différence entre le vrai et le faux, entre le beau et le laid. Ils avaient cherché à faire croire que l'élève valait le maître [...], que la victime comptait moins que le délinquant.» «Il n'y avait plus de valeurs, plus de hiérarchie».

"Mai 1968 nous avait imposé le relativisme intellectuel et moral", a déclaré Nicolas Sarkozy pour qui il faut désormais "tourner la page" et "liquider" cet "héritage".

"Je propose aux Français de rompre réellement avec l'esprit, avec les comportements, les idées de mai 68 (...) de rompre réellement avec le cynisme de mai 68".

Aucun commentaire: