08 janvier 2011

Anarchisme chrétien

Il se base sur les enseignements de Jésus-Christ, pris tels quels et appliqués dans leur dimension critique vis-à-vis de l'organisation sociale et basés sur la liberté des êtres humains.
D'un point de vue religieux, il se fonde sur une relation principalement directe et personnelle avec Dieu.
La vie et la prédication de Jésus de Nazareth
Exemplifiant jusqu'à la mise-à-mort l'impératif de l'amour du prochain, Jésus de Nazareth se présente comme le Messie attendu sans remplir la condition essentielle supposée par ce titre, soit d'être couronné Roi d'Israël. Aussi son prêche se fonde-t-il sur l'idée fondatrice que "[Son] Royaume n'est pas de ce monde".
Jésus parachève jusqu'à la rendre universelle la vocation juive de vivre selon le commandement divin. Or ce commandement se résume selon Jésus au commandement dit de la règle d'or "Aime ton prochain comme toi-même".
Au plan plus directement social, le Christ insiste sur la nécessité d'un retournement du rapport à l'autre, en transfigurant l'instinct de domination en éthique du service : servir autrui c'est s'élever, dominer l'autre c'est s'abaisser. Or le paradigme du service ne tient fondamentalement qu'à la condition d'une morale de l'égalité absolue sans laquelle le serviteur se changera en esclave. Aussi le Christ insiste-t-il sur la nécessité de l'horizontalité absolue des perspectives morales : "Vous n'appellerez personne Père, car votre Père est aux cieux" - commandement radical qui tranche avec l'usage en pratique dans la hiérarchie catholique.
La communauté des biens dans les actes des apôtres
Les Actes des Apôtres, classiquement présentés comme le témoignage direct de l'organisation primordiale des disciples du Christ, établissent clairement les règles d'une propriété collective qui correspond à un socialisme de fait. Le travail comme l'argent étaient distribués équitablement entre les membres.

Aucun commentaire: