20 avril 2011

Hayek dénonce les erreurs rationalistes


Hayek dénonce les erreurs rationalistes

Selon Hayek la civilisation occidentale, la Civilisation, ne pourra survivre qu'en renonçant à ses erreurs, c'est-à-dire à Marx et à Freud.

Pour Hayek, qui attaque vigoureusement le rationalisme et le positivisme modernes, l'Homme n'est pas maître de son destin et ne le sera jamais. Pour lui les constructions humaines sont le résultat d'un processus qui fait appel au hasard et à l'imitation.

Pour lui, tôt ou tard l'illusion de la justice sociale sera inévitablement déçue.

Mais, pour Hayek, l'élément le plus destructeur dans la morale constructiviste c'est l'égalitarisme. L'égalitarisme élimine la seule incitation, selon Hayek, par laquelle des hommes libres puissent être poussés à observer des règles morales, à savoir l'estime valorisante de leurs semblables, leur considération.
Pour Hayek l'égalitarisme conduit, inéluctablement, au totalitarisme.

Il est pour la tradition qui résulte de l'évolution historique sélective de l'Occident, le Capitalisme.
Selon Hayek cela nécessite une discipline des instincts. Toutes les traditions ont des tabous. La tradition occidentale, grâce aux interdits de la religion chrétienne, avaient les siens. C'est la psychanalyse de Freud, qui n'est qu'une superstition et non pas une science, qui a largement servi à détruire la culture occidentale en libérant les pulsions sexuelles.

Et Hayek nous dit que la religion chrétienne a une utilité sociale : elle a civilisé l'individu en le faisant obéir.

(1899-1992)

Aucun commentaire: