09 avril 2011

Pourquoi le christianisme fait scandale : éloge d'une contre culture


la contre-culture portée par les utopies des années 1960 est devenue la norme. Le plaisir sexuel est conçu comme une fin ultime; les institutions patriarcales ont été démolies; l'école, l'autorité et la politique sont en ruine. La liberté de consommer et le marché tout-puissant ont tout transformé.
nous sommes pris en tenaille entre les deux libéralismes: d'un côté, un libéralisme économique dit de droite, vantant l'efficacité, la consommation et la mondialisation; de l'autre, un libéralisme dit de gauche, libertaire, souhaitant abolir toutes les entraves à la jouissance. Le point de départ et le résultat de ces deux courants sont les mêmes: la suspension de la morale, la production d'un bonheur sans valeurs.

Ritualité et gratuité du geste, éloge de la fragilité et de l'invisible s'opposent ainsi au culte de l'argent, de la puissance et des apparences. Et c'est en cela que le christianisme est devenu la contre-culture.





Aucun commentaire: