09 juin 2011

Petit guide pour ceux qui veulent en finir avec mai 68

- AUTORITE
La contestation de l’autorité caractéristique du mouvement de Mai-68 s’est révélée catastrophique.
« Nous savons à présent que la joyeuse pagaille de Summerhill engendre les banlieues en feu, et que le père copain devient un vieux bébé pathétique. Les acteurs de 68 ont compris (au moins quand ils ont une once d’honnêteté) que l’autorité est nécessaire à l’éducation"


-EDUCATION
Lorsque l’éducation des jeunes marche, cela ne peut être qu’au prix de malheurs enfouis. La propension à se faire analyser est d’ailleurs révélatrice d’un certain égocentrisme infantile selon lequel on refuse de prendre la responsabilité de ses malheurs en préférant chercher le coupable : parents autoritaires, environnement social défaillant, système éducatif stressant, etc. »

-FACULTE

Mai-68 a érigé en dogme le refus de la sélection, pourtant indispensable à la renaissance du système universitaire français.

Le refus de la sélection nous a valu une université de masse, et bientôt il a fallu se mettre au niveau de la médiocrité moyenne.

Philosophie

Camus, lui, gardait encore une certaine sobriété dans ses interrogations sur le fondement de la morale, osait critiquer la cruauté de Nietzsche, et dire dans L’Homme révolté, un peu avant sa mort brutale : "On nie Dieu au nom de la justice, mais l’idée de justice se comprend-elle sans l’idée de Dieu ? Ne sommes-nous pas alors dans l’absurdité ?"

SEXE

"Je n'ai jamais eu à connaître une infidélité ou une rupture qui n'ait produit d'intolérables douleurs quand ce n'était pas de profonds, voire de très profonds, dégâts. L'adultère n'est jamais une expérience facile à intégrer ou à dépasser."







Aucun commentaire: