03 décembre 2014

Le respect de la laïcité

Pas de cadeau pour la crèche de Noël installée dans le hall du conseil général de Vendée. Cette installation a été retirée au nom du principe de séparation de l'Eglise et de l'État, comme l'a décidé le tribunal administratif de Nantes (Loire-Atlantique).
"Il s'agit d'une crèche de la nativité, donc c'est un emblème religieux, d'une religion particulière, a déclaré Jean Regourd, président de la fédération de la Libre pensée de Vendée, qui avait saisi le tribunal. A priori, elle ne respecte pas ce que doit être la neutralité des bâtiments publics, de l'Etat donc, et ne respecte pas la liberté de conscience d'un citoyen qui, rentrant au conseil général, se voit quasiment imposer un emblème religieux et caractérisé comme tel."
La loi de 1905 "interdit (...) d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires ainsi que des musées ou expositions", a-t-il rappelé.


Aucun commentaire: