28 juin 2006

Jacques Derrida (1930-2004)


La presque totalité de son œuvre en cours se présente sous la forme de commentaires. Platon, Rousseau, de Saussure, Kant, Hegel, Nietzsche, Freud, Husserl, et bien d'autres sont passés à la moulinette, "déconstruits" les uns après les autres. Dans un but simple et avoué : en finir, à travers eux, avec la philosophie traditionnelle. Rompre le cercle vicieux des illusions de vérité qui laissent croire qu'il y a des critiques destructrices. Aller plus loin qu'un Nietzsche, par exemple, qui proclame la mort de la métaphysique, qui parmi les premiers lui porta les coups les plus rudes, mais qui ne cessera jamais de vivre avec son fantôme, de parler sa langue et de remodeler ses images. Ou qu'un Heidegger, autre pourfendeur de cette même métaphysique, qui ne parviendra pas vraiment, malgré ses efforts, à se débarrasser de ses présupposés.

Aucun commentaire: