22 février 2007

Tom Wolfe : Moi Charlotte Simmons


TOM WOLFE:
Il existe un véritable business sur ces campus où le culte du sexe, de l'alcool, de la drogue, du corps et du sport a remplacé celui de la vie de l'esprit. La classe dite éduquée n'a plus ni discipline ni morale. Même la religion, qui servit pendant longtemps de garde-fou, est impuissante face à cela.
Songez qu'aujourd'hui, dans les universités, il est devenu presque impossible pour un garçon et une fille de sortir ensemble sans avoir des relations sexuelles. Le sexe est absolument partout, à tous les degrés de la séduction et de la relation. Pour une fille, ne pas se soumettre à ce nouvel impératif, c'est l'assurance de ne pas pouvoir garder son petit ami. Ce roman tente précisément de montrer quelle pression pèse désormais sur les jeunes, et tout spécialement sur les jeunes filles: Charlotte Simmons pense qu'elle va vivre une vie de l'esprit à l'université et découvre que ce n'est qu'une illusion, que le sexe et l'alcool régissent tous les actes de sa vie quotidienne.
Les étudiants sont bien trop obsédés par leur niveau de performance sexuelle pour prendre quoi que ce soit d'autre en considération. Nous sommes confrontés à un abandon total de la morale sexuelle, or c'est cette dernière qui, depuis deux mille ans, permet aux hommes et aux femmes de coexister ensemble sans trop de dégâts. Que deviennent ceux qui abandonnent cette morale millénaire? Telle est la question que j'explore dans ce roman.

Aucun commentaire: