05 mai 2007

Les témoins de Jéhovah face à Hitler


Pourquoi Hitler et le nazisme, qui ont toléré les Eglises protestante et catholique, n'ont-ils pas adopté la même attitude à l'égard des témoins de Jéhovah ? La première raison est que les grands propriétaires et industriels protestants et catholiques constituaient la clientèle de von Papen, et que le pouvoir avait besoin d'eux. Mais aussi, leurs principes religieux interdisaient aux témoins de Jéhovah de prêter serment à Hitler, d'effectuer le salut hitlérien, d'envoyer leurs enfants à la Hitlerjugend, et surtout de porter les armes. Devant l'évolution nazie qui s'affirmait peu à peu comme une "nouvelle religion" en niant toute transcendance pour exiger une adhésion mystique au Führer, là où les autres Eglises se sont au mieux contentées de protester, les témoins de Jéhovah contestèrent, s'opposèrent, refusèrent. Ils furent donc traités en opposants : écrits brûlés, rassemblements et prosélytisme interdits, appels à la dénonciation, contrevenants condamnés et emprisonnés... Mais rien n'y fit, l'Etat totalitaire ne put obtenir qu'ils renient leurs principes et qu'ils se taisent.

Guy Canonici, Les témoins de Jéhovah face à Hitler, Albin Michel, Paris, 1998, pages 382 et 383.

Aucun commentaire: