15 mai 2007

Elections

«Kierkegaard était témoin de l’agitation des politiciens qui traitent les hommes comme des moyens en se faisant passer pour leurs «élus» capables de faire descendre la Jérusalem céleste du ciel sur la terre. Leurs échecs provoquent et entretiennent chez eux des conduites d’exaspération et des délires de puissance au cours desquels les hommes qu’ils prétendent sauver deviennent les boucs émissaires de leurs insuccès; si bien que la philanthropie finit par se changer en son contraire, que l’on sacrifie les libertés à la Liberté et que l’on tue des hommes afin que l’Homme puissevivre.» J. Brun Introduction à S. Kierkegaard, Œuvres complètes XIV (Paris: Orante, 1980) xviii.

Aucun commentaire: