14 juin 2007

L'effort dérisoire et désespéré des philosophes


Bataille considère que le pouvoir des philosophes repose tout entier sur la maîtrise du langage.(...) Mais il a vu dans le projet philosophique le produit d'une tragédie, celle qui nous voue à des limites que nous ne pouvons supporter, ainsi que le résultat d'une tentative pour esquiver le silence et ses multiples formes.(...)

L'effort dérisoire et désespéré des philosophes consiste donc en la mise en oeuvre d'une interminable transgression pour échapper à la tragédie de la condition humaine."





"La philosophie "dénude" le savoir et nous livre, en définitive au non-savoir absolu". Georges Bataille.

Aucun commentaire: