28 juin 2007

Mondovino


"Comment voulez-vous qu'un jeune homme de 14 ans tombe amoureux d'une jeune fille en bouffant du McDo dans cette lumière-là ? Et j'ai très peur qu'avec cet esprit de marchandise on arrive un jour à un espèce d'état culturel mondial où ne sera en place qu'un conformisme effrayant ! Les États-Unis en ce moment me font penser aux pires années du McCarthysme où les gens ne fesaient que penser à ce qu'ils pouvaient s'acheter. Ça c'est la mort de l'identité ! Sauf qu'aujourd'hui les rouages sont beaucoup plus sournois que pendant les années 50 lors du McCarthysme. Mais ce mode de vie maintenant il n'est plus seulement américain, il est vraiment partout, il est accepté par tout le monde."
Jonathan Nossiter
Critique de Sandrine Marques : "Si le vin est un symbole de la civilisation occidentale, aujourd'hui la recherche de profit l'emporte. Que reste t-il de l'âme du vin, telle que la définit Aimé Guibert, producteur dans le Languedoc ? "Le vin, c'est une relation quasi religieuse de l'homme avec les éléments naturels. Avec l'immatériel. C'est un métier de poète de faire un grand vin". Et de conclure tout naturellement que le "vin est mort." "
"Où il y a de la vigne, il y a de la civilisation. Il n’y a pas de barbarie." Hubert de Montille (Volnay)

Aucun commentaire: