16 juillet 2009

Wittgenstein




" La tentation de philosopher est dans la majorité des cas une tentation maladive. Le philosophe est celui qui croit qu'on ne peut vivre si l'on n'a pas trouvé la réponse à certains problèmes qui rendent à ses yeux le monde mystérieux : il ne se rend pas compte que ces problèmes sont de pseudo-problèmes, créés par une "fausse interprétation de nos formes de langages" et qu'ils ne doivent pas être résolus mais dissous. " p.113, QSJ? 3093.

Aucun commentaire: