05 avril 2010

"L'Encerclement" : une évocation intelligente des méfaits du capitalisme


On en apprend ici beaucoup sur les origines de la pensée néolibérale, sur le rôle idéologique et politique majeur joué par des think tanks, qui s'avèrent bien davantage que des groupes de réflexion, ainsi que sur les techniques de communication qui permettent à cette pensée de véhiculer ses idées.

Le film resitue ainsi ce courant dans le cadre d'une lutte idéologique, récuse la scientificité des thèses dont il se prévaut, déplore son rejet d'une éthique qui n'était pourtant pas absente de la pensée classique du libéralisme, stigmatise enfin le dogme selon lequel le marché aurait vocation à régler toutes les activités d'une société.

Elle s'exprime à travers des personnalités connues (le linguiste Noam Chomsky, le journalisteIgnacio Ramonet, la cofondatrice d'Attac Susan George), mais aussi moins exposées (le sociologue François Denord, le pédagogue Normand Baillargeon).

site du film


Aucun commentaire: