21 mars 2011

Pensée unique

L'expression « pensée unique » est généralement utilisée dans le monde politico-médiatique français pour accuser de conformisme les idées considérées comme majoritaires en France et dans l'Europe communautaire, surtout dans le dernier quart du xxe siècle.
Elle vise à dénoncer :
pour les uns ce qu'ils considèrent comme une domination idéologique qui promeut certains choix de société, présentés comme seuls légitimes, concernant l'économie, l'intégration européenne, la libéralisation des mœurs, l'immigration, etc.
pour les autres ce qu'ils voient comme la permanence d'un esprit étatique, collectiviste, centralisateur et nationaliste promu comme seule voie respectable pour servir l'intérêt général et devant primer les libertés et responsabilités individuelles ainsi que l'ouverture sur le monde.
Qui la diffuserait ?
Principalement la gauche, les centrales syndicales, les associations, une certaine fraction de la droite et surtout la plupart des médias, ceux directement sous contrôle de l'État ou qui reçoivent des subventions (agences de presse comme l'AFP, presse d'information), mais aussi les groupes privés qui ont investi dans la communication et qui sont, de fait, liés à l'État. Le système scolaire et universitaire public, dont la majorité du corps enseignant, se réclamerait de la gauche, serait un vecteur de diffusion de « l'idéologie officielle ».

Aucun commentaire: