08 juin 2011

« La libération sexuelle ? Une impudeur antisociale »

Pierre Guénin, dénonce la société du coming-out, héritage de Mai-68 et de la prétendue libération sexuelle.

« Alors, "être libéré sexuellement" signifie-t-il "être libéré" tout court ? Non, c’est évident. Qu’est-ce que ça veut dire ? La sexualité n’est qu’un aspect de la personnalité et de l’identité. Un aspect important, certes, mais pas exclusif.

"La sexualité n’a rien à voir avec la vie sociale"

"L’esprit de Mai 68 n’a-t-il pas facilité cette conversion de la mystique en politique, ce passage de la liberté sexuelle à la sexualité obligatoire ?"

N’a-t-on pas perdu, dans les années 60 et 70, justement, le sens de la mesure… et de la pudeur ?

En effet, la libération sexuelle a permis plus aisément le « coup de canif dans le contrat de mariage », multipliant – on le voit maintenant – les divorces et les familles recomposées. « Interdit d’interdire », disaient-ils ! Les ados au pouvoir ! À bas l’autorité, le civisme, la moralité, le respect, la galanterie, ces vieilles contraintes qu’on avait dû subir pendant des siècles…Le résultat : bien des débordements nuisibles à la société.





Aucun commentaire: