06 mars 2013

Rigidité anti-sectes : la France va-t-elle devoir revoir sa position ?

Le Conseil d'État a autorisé les Témoins de Jéhovah à accéder aux documents de la Miviludes qui les mettent en cause. Un nouveau camouflet pour les autorités, peu après la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l'homme à rembourser des amendes prélevées aux Témoins de Jéhovah et à la secte du Mandarom.

En savoir plus sur http://www.atlantico.fr/



Aucun commentaire: