20 septembre 2013

"la fraîcheur de l'Evangile".

Le pape François vient d'accorder une très longue interview aux revues jésuites du monde entier. 

«Nous devons annoncer l'Evangile sur toutes les routes, en annonçant la Bonne nouvelle du Royaume, et en soignant, également avec notre prédication, tout type de maladie et de blessure», a-t-il recommandé.

«Je n'aime pas utiliser le mot “optimiste” parce qu'il décrit une attitude psychologique. Je préfère le mot “espérance”. (…) L'espérance chrétienne n'est pas un fantôme et elle ne trompe pas. (…)  et donc, finalement, un cadeau de Dieu qui ne peut pas se réduire à l'optimisme qui n'est qu'humain.»

Aucun commentaire: