28 novembre 2014

Se justifier sans cesse

Femmes sans enfant, Femmes suspectes, vendredi 28 novembre à 23h20 sur Arte


Pour ce film de cinquante minutes intitulé Femmes sans enfant, femmes suspectes, la journaliste a rencontré Marie-Laure, 50 ans, une esthéticienne vivant à Paris, Eva, une Allemande de 80 ans, et Orna, une Israélienne de 37 ans, auteure d'une thèse sur les mères qui regrettent d'avoir eu des enfants. «Elles sont apaisées», souligne Colombe Schneck. Et cela se voit. Toutes trois ont en commun une jeunesse heureuse et un besoin d’indépendance… mais aussi le fait de devoir constamment se justifier et rappeler qu’elles n’éprouvent pas de «manque» dans leur vie, ce qui est souvent difficile à concevoir.
«Quand on sort d’une norme, on doit se justifier. L’histoire de l’humanité est ainsi faite que dès qu’une femme est autre chose qu’une mère, c’est une putain», déplore la journaliste. Parfois même, ce sont les proches qui désapprouvent. Le documentaire montre qu’il n’est pas évident pour ces femmes d’expliciter ce choix de vie, même auprès de leurs parents et amis. «Ce n’est pas quelque chose de rationnel, concède Colombe Schneck. Le fait que j’aie des enfants n’est pas rationnel non plus.» 

Aucun commentaire: