03 novembre 2014

pourquoi une apologie du christianisme ?

Mais pourquoi une apologie du christianisme ? Pour montrer que le recours à la foi est rendu nécessaire par l'échec de la philosophie. Ce projet s'esquisse déjà dans l'Entretien avec Monsieur de Saci sur Épictète et Montaigne, en 1655. La philosophie, qui prétend nous offrir bonheur et sagesse, s'avère incapable de tenir ses promesses.

Cet échec montre que l'homme ne peut obtenir ces biens par lui-même ; il a besoin du soutien de Dieu. Quiconque refuse cette aide surnaturelle se livre à l'orgueil, principe de tous les maux, ou renonce à tout espoir d'une vérité définitive, en sombrant dans cette indolence de l'âme qu'est le scepticisme.

En prenant pour point de départ les limites de la philosophie, Pascal choisit donc de convertir un public bien défini : il s'adresse aux gens du monde, chrétiens et libertins cultivés, humanistes et scientifiques, pour les mettre dans une situation critique, premier pas vers la foi. L'ennemi suprême de la foi, en effet, n'est pas l'athéisme mais l'indifférence religieuse. Cette indifférence doit être muée en inconfort, puis en position intenable. L'inconfort s'installe lorsque la raison s'aperçoit qu'elle ne peut pas plus démontrer l'existence que l'inexistence de Dieu. Il s'aggrave quand l'homme reconnaît sa misère et est mis en situation où il ne se suffit plus à lui-même, ainsi plongé dans un malaise existentiel qui l'oblige à se préoccuper de son salut.

article complet

Aucun commentaire: