08 février 2007

"Mensonge"


Première en France: Prise de position interreligieuse contre le mariage gay
Des responsables des cultes catholique, protestant, orthodoxe, juif, musulman, arménien de la région lyonnaise se déclarent contre le mariage homosexuel et l'homoparentalité dans un texte commun.

Les responsables religieux de la région lyonnaise se déclarent contre le mariage homosexuel et l'homoparentalité, dans un texte commun diffusé mardi 6 février. Il s'agit de la première prise de position "interreligieuse" sur le sujet en France.

"La question se pose aujourd'hui de savoir si la loi peut autoriser le mariage de deux personnes du même sexe. Il ne s'agit pas là d'un simple débat de société mais d'un choix majeur, sans précédent dans l'histoire de l'humanité. Ce n'est pas un cadeau à faire aux génération futures", affirme le texte signé par des responsables des cultes catholique, protestant, orthodoxe, juif, musulman, arménien, dont le cardinal Philippe Barbarin, le Grand rabbin Richard Wertenschlag, le recteur de la mosquée Kamel Kabtane.

"Une institution aussi essentielle (que le mariage) ne peut pas être soumise aux fluctuations des courants de pensée. Elle se situe bien au-delà des différences religieuses et des clivages idéologiques", ajoutent-ils, estimant que les conséquences d'une telle évolution "pourraient être dévastatrices".

"Mensonge"


"Il y a mensonge à prétendre qu'il est indifférent pour un enfant de grandir ou non avec un père et une mère". L'homme et la femme sont "appelés à s'unir dans le mariage pour donner la vie et la faire grandir. Tel est le socle originel sur lequel sont fondées nos vies personnelles, nos familles et nos sociétés", écrivent les signataires.

Parmi les protestants, les représentants des églises anglicane, luthérienne et évangélique baptiste ont désigné le texte. En revanche, l'Eglise réformée n'a pas signé "parce que le sujet du mariage homosexuel lui semble être une question trop importante pour être 'prise en otage' dans un débat préélectoral", a déclaré mardi le président de l'Eglise réformée de Lyon Guillaume de Clermont.
Source : AP/Nouvel Obs

Aucun commentaire: