22 mars 2008

Édouard Zarifian


Mais s'il considère que "La théorie psychanalytique demeure, encore aujourd’hui, la description la plus satisfaisante de l’organisation de la vie psychique. Elle permet une évaluation de la structure de la personnalité et de la dynamique des énergies qui animent la vie psychique d’un individu. Cette analyse "psychodynamique" permet de situer le sujet dans ses interrelations avec les autres et de comprendre les raisons profondes de son comportement" (les jardiniers de la folie, p 165-166) , il dénie toute valeur à la cure psychanalytique comme thérapie "Une autre revendication de la psychanalyse est d’être un outil thérapeutique. C’est là que le bât blesse le plus. Si c’était vrai, depuis plus de cent ans, cela finirait par se savoir. ..[la cure psychanalytique], elle ne constitue pas à proprement parler une thérapeutique. C’est même, parmi les différentes formes de psychothérapies, celle qui s’en éloigne le plus" (les jardiniers de la folie p162)
Édouard Zarifian était un psychiatre, universitaire et psychothérapeute français d'origine arménienne, né le 22 juin 1941 à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), décédé le 20 février 2007 à Ouistreham (Calvados).

Aucun commentaire: