14 avril 2008

Emeutes de la faim : un défi inédit pour l'ONU


La crise financière mondiale est grave. La crise alimentaire mondiale est dramatique. L'explosion du prix du blé, du riz, du maïs ces derniers mois a fait surgir des premières émeutes de la faim, en Egypte, au Cameroun, en Bolivie, au Mexique, en Indonésie. Beaucoup d'autres pourraient suivre. Une trentaine de pays en développement avec des millions de pauvres entassés dans les zones urbaines sont brutalement fragilisés. Le nombre de nouveaux crève-la-faim pourrait déborder les capacités nationales et même les systèmes internationaux d'aides.
Cette semaine, à Washington, Robert Zoellick, le président de la Banque mondiale, a crié l'urgence d'une mobilisation internationale. Pour des centaines de millions de pauvres, la nourriture dépasse 75 % du revenu. Ils n'ont d'autre choix que de jeûner. L'inflation alimentaire risque d'annuler la victoire historique contre la pauvreté et la malnutrition que l'homme était en passe de remporter.
Le Monde, 12 avril 2008


Il y a plus d'un siècle, la Première Guerre mondiale brisait l'espoir de voir l'Europe et, à sa suite, le monde aller par des voies qui ne fussent pas meurtrières vers une démocratie plus grande, vers la justice économique et sociale et ce qu'on croyait être la civilisation. Le monde dont nous avons hérité est un monde où la violence ouverte ou dissimulée - celle des armes, des institutions, des pénuries - est maîtresse. Un monde de crainte, de souffrance, de terreur.
Le Monde, 4 juillet 1973.

Aucun commentaire: