20 avril 2008

La littérature et la désacralisation du monde présent



« La ridiculisation du monde tel qu’il va est une discipline encore dans les limbes. Faire rire de cet univers lamentable, dont le chaos s’équilibre entre carnavalisation enragée et criminalisation hargneuse, entre festivisation et persécution, est la seule manière, aujourd’hui, d’être rigoureusement réaliste ».

«- La littérature sert-elle encore à quelque chose? - Oui. A nous dégoûter d'un monde que l'on n'arrête pas de nous présenter comme désirable. » Philippe Muray

"Indiquer les désastres produits par les changements des mœurs est la seule mission des livres", Balzac.

Aucun commentaire: