23 juillet 2008

"guérir l'âme"


La spiritualité définit l'élan de l'âme ou l'ensemble de croyances, de pratiques et d’études qui traitent de l’être vivant en relation avec sa nature essentielle, son âme ou son esprit, par opposition à ses besoins matériels ou à ses ambitions "mondaines" (terrestres). Cette quête métaphysique oppose souvent un besoin d’éternité à l'apparente évanescence du Monde, et elle s'appuie notamment sur une ascèse pour défaire l'individu des attachements qui empêchent le progrès spirituel.

La spiritualité conduit alors ses adeptes à des démarches qui ne sont pas seulement intellectuelles mais également mentales, émotionnelles et mystiques, cherchant à générer une expérience transcendante, une relation (selon l'une des étymologies de religion) avec Dieu, le Soi, la Conscience, l’Âme, le Monde, le Devenir etc. Pour certains, le but de la spiritualité est l'éveil spirituel, l'accession à un état de conscience amélioré et durable.

Lors de l'apparition des premières psychothérapies (Freud, Jung), quelques psychanalystes en vinrent à conclure que certaines pathologies pouvaient ne pas trouver de résolution par l'analyse seule. Après avoir montré le rôle important de la société dans la névrose, l'analyse débouchait parfois sur des problèmes qualifiés de "spirituels". Certains psychanalystes, dont Jung, se tournèrent vers l'étude de pratiques issues de certaines religions traditionnelles afin de "guérir l'âme".

Aucun commentaire: