30 mai 2010

L’amour selon l’Esprit



" La conception païenne de l’amour fait de celui-ci une voie ascendante qui mène l’homme vers le divin et vers l’absolu. Cet amour, né en nous et de nous, se déploie comme un désir de conquête et de possession ; attiré par le beau, il est la manifestation d’une force universelle, qui à la limite s’aime elle-même. L’amour chrétien, au contraire, est un amour sans motif explicite, il n’est pas attiré par ce qui est déjà là ni par l’image d’un modèle idéal. Amour gratuit, il prend pour objet ce qui n’a aucune valeur et lui en donne une : il confère de la valeur à ce à quoi il s’adresse… retrouve dans le prochain l’image du sacré dont ce prochain et cet amour sont eux-mêmes issus. Car l’amour chrétien ne provient pas de l’homme, il vient de Dieu qui a parcouru la voie d’amour qui descend jusqu’à l’homme… L’amour selon l’Esprit est venu de plus haut que nous-même, il ne s’adresse pas à un objet charmeur mais à un pécheur, c’est la raison pour laquelle il sème avec espoir, alors même que cet espoir ne paraît pas fondé. " (1)

(1) Jean Brun, cité dans S. Kierkegaard, Œuvres complètes, XIV, Paris, Orante, 1980, p. XIV-XV.

Aucun commentaire: