29 mai 2010

«nouveaux barbares»


Une famille tabassée par une vingtaine de jeunes au Parc Astérix, ce week-end. Un home jacking façon Orange mécanique à Echirolles. Des coups de feu tirés dans le très résidentiel XVe arrondissement parisien. Autant d’actes violents que les journaux traitent comme des faits divers. Alors qu’ils n’en sont pas. Tout d’abord parce qu’ils n’ont rien de symbolique ni d’exceptionnel. Ils sont au contraire devenus d’une affligeante banalité, et se répètent, inlassablement, de semaine en semaine.

L’explosion de la violence — les violences aux personnes ne cessent d’augmenter (+ 2,8% en 2009, + 2,4% en 2008, et + 20% entre 2001 et 2006 !).

Aucun commentaire: