17 février 2011

La révocation de l’édit de Nantes




La révocation de l’édit de Nantes et les persécutions qui l’accompagnent soulèvent l’indignation de l’opinion internationale.

Le Refuge : c’est ainsi qu’on appelle le mouvement d’émigration des huguenots français et leur accueil dans divers pays.

Les huguenots exercent alors une influence déterminante sur la culture européenne. Leurs écrits, fruits de leur liberté nouvelle, ouvrent la voie à la philosophie des lumières et aux idées de tolérance. Un protestant français traduit les œuvres de John Locke, contribuant ainsi à la diffusion de la notion de droit naturel. D’autres protestants écrivent en faveur de la liberté de conscience. L’idée commence à germer que l’obéissance au monarque est relative et cesse d’être un devoir dès lors que le souverain rompt le contrat qui le lie à ses sujets. Pour toutes ces raisons, l’historien Charles Read estime que la révocation de l’édit de Nantes “ a été un des facteurs manifestes de la Révolution française ”.
Tirer les leçons du passé ?
Constatant le caractère contre-productif des persécutions et l’exode de nombreux sujets de valeur, le marquis de Vauban, conseiller militaire de Louis XIV, poussait le roi à rétablir l’édit de Nantes. “ La conversion des cœurs, écrivait-il, n’appartient qu’à Dieu. ” Dans ce cas, pourquoi l’État français refusa-t-il de tirer les conséquences de son échec et de revenir sur sa décision ? Le roi fut certainement influencé par la crainte d’affaiblir l’État. En outre, dans une période de réveil catholique et d’intolérance religieuse, il paraissait plus opportun de suivre le mouvement général.
Au sujet des événements relatifs à la révocation, on a soulevé la question suivante : “ Quelle mesure de pluralisme une société peut-elle admettre et supporter ? ” Comme l’ont noté certains historiens, il est en effet impossible d’étudier le sort des huguenots sans “ réfléchir aux mécanismes du pouvoir et à leurs perversions ”. Les sociétés actuelles étant caractérisées par une diversité raciale et religieuse de plus en plus grande, la fuite des huguenots vers la liberté est un poignant rappel de ce qui se produit lorsque des choix politiques inspirés par la religion prennent le pas sur l’intérêt général.

extrait du magazine La Tour de Garde w98 15/8 p. 25
"La fuite des huguenots vers la liberté"





Aucun commentaire: