01 juillet 2011

Les témoins de Jéhovah, une religion pour la Cour de Strasbourg

Selon une décision de la Cour européenne des droits de l’Homme, les Témoins de Jéhovah ne seraient pas une secte, mais une religion, et devraient donc bénéficier des exonérations d’impôts assorties.
Kahina Sekkai - Parismatch.com
ici

Les Témoins de Jéhovah ont été victimes en France d'une violation de leur droit à exercer librement leur religion. C'est ce qu'a estimé la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) dans une décision rendue jeudi.

"Il convient de rappeler que le libre exercice du droit à la liberté de religion des Témoins de Jéhovah est protégé par l'article 9 de la Convention européenne des droits de l'homme"

Cet article, tel qu’il est interprété à Strasbourg, «inclut aussi les droits des athées et des agnostiques» affirme Vincent Berger, jurisconsulte de la Cour européenne qui y travaille depuis 1978.

Le fait que les témoins de Jéhovah n’hésitent pas à saisir la Cour n’étonne pas Jean-François Mayer, directeur de l’institut Religioscope à Fribourg. «Le responsable du mouvement dans l’entre-deux-guerres, Joseph Franklin Rutherford, était avocat et comprenait ce qu’il était possible d’atteindre par cette voie, suggère-t-il. Quoi qu’il en soit, ce genre de groupes a contribué à façonner les règles qui régissent les relations entre religion et société.»

Dans un communiqué l'association des Témoins de Jéhovah a estimé que "la motivation de la Cour constitue un sérieux rappel à l'ordre pour tous ceux qui s'opposent au pluralisme religieux"

Aucun commentaire: