22 décembre 2011

Quel gaspillage, ces cadeaux!

Parmi les économistes de formation, le plus éminent détracteur du cadeau est Joel Waldfogel, qui travaille à la Carlson School of Management (Université du Minnesota). Joel Waldfogel est l’auteur deScroogenomics: Why You Shouldn't Buy Presents for the Holidays. Selon cet économiste, les cadeaux «engendrent en moyenne 20% de satisfaction en moins que les objets que nous nous achetons nous-mêmes». La perte sèche est inversement proportionnelle au degré de connaissance du destinataire. En effet, moins vous connaissez la personne à qui vous faites un cadeau, plus vous avez de chances de vous tromper sur ce qui pourrait lui faire plaisir. (D’après Joel Waldfogel, les pires offreurs de cadeaux sont les beaux-parents.
Les publicitaires,«font naître des désirs qui n’existaient pas» avait observé John Kenneth Galbraith dans son ouvrage The Affluent Society.


Aucun commentaire: