13 mai 2013

Vivre en couple rend plus dépressif que d’être célibataire


«Il vaut mieux être seul que mal accompagné.» Forcément, ce proverbe, l’un de vos amis célibataires vous l’a déjà martelé alors que votre couple battait de l’aile. Selon une étude menée par des chercheurs de l’Université du Michigan aux Etats-Unis, qui ont évalué la qualité de vie de 5000 individus célibataires ou en couple sur une période de dix ans, celui-ci se retrouve dans les faits et les chiffres. Un nouveau mariage accroîtrait en effet les risques de dépression dans le futur.
L’étude dirigée par le psychiatre Alan Teo, rapportée par Le Huffington Post, montre que les personnes engagées dans une relation de couple tumultueuse tomberaient plus facilement en dépression que les célibataires. Ces mauvaises relations de couple doubleraient également les risques de dépression par rapport aux bonnes relations: une chance sur 7 contre une chance sur 15.
«Notre étude montre que la qualité des relations sociales est un facteur déterminant de la dépression, explique le psychiatre Alan Teo, qui a dirigé l’étude. C'est la première fois qu'une étude identifie clairement ce lien dans un vaste échantillon de population.»
En revanche, les relations amicales et familiales, également testées, ont un impact bien plus faible que les relations amoureuses sur une éventuelle dépression.

Aucun commentaire: