23 juillet 2011

NORVEGE. Qui est Anders Behring Breivik ?

Pour Anders Behring Breivik, la Norvège, et par extension l'Europe, souffre d'un seul maux : le multiculturalisme. «Les gens doivent savoir ce que les merveilleuses doctrines multiculturalistes ont fait à l'Europe : la destruction systématique de la chrétienté européenne, des traditions, de la culture, de l'identité nationale, et de la souveraineté»

Pour lui, le multiculturalisme est l'enfant du marxisme, dont les idées se sont répandues dans les universités «à partir de 1945, une fois que les communistes ont gagné la guerre. La plus grande erreur de l'Europe est d'avoir laissé libres ces marxistes après la guerre. Cette génération a tout appris aux leaders du mouvement de 1968, qui sont aujourd'hui à la tête de tout.» Dans un autre message, il ajoute : «Si l'Europe de l'Ouest et les États-Unis avaient emprisonné tous les marxistes après la Seconde guerre mondiale, et avaient considéré l'idéologie marxiste comme aussi haïssable que le nazisme, nous n'en serions pas là.»


Le trentenaire s'est également exprimé sur sa religion. Il se dit protestant, une «décision volontaire prise à 15 ans». Mais il ne manque pas de critiquer son église. «Aujourd'hui, le protestantisme est une vaste blague. On voit des croyants en jeans qui participent à des marches de soutien pour la Palestine, et des églises qui ressemblent de plus en plus à des centres commerciaux miniatures», écrit-il. Anders Behring Breivik se dit en faveur d'un retour vers les valeurs de l'église catholique. «La seule chose qui puisse sauver l'église protestante est un retour vers ses valeurs traditionnelles


Voir Unabomber et ici


Aucun commentaire: